Epilation Laser

Traitement de la pilosité par laser
L’objectif est d’obtenir une épilation durable et si possible définitive de la zone traitée.
 
Selon le phototype de peau, le traitement sera effectué avec un laser de type Alexandrite (longueur d’onde = 755nm) ou de type Yag (longueur d’onde = 1064nm)
-           Phototype I à IV : Alexandrite
-           Phototype IV à VI ou peau bronzée : Yag
Un système de refroidissement par air pulsé permet de réduire la douleur et de protéger la peau d’un excès de chaleur.
 
Les lasers émettent un faisceau de lumière dont la cible est la mélanine de la tige pilaire et de sa racine. Ce faisceau de lumière est transformé en chaleur, qui entraine la destruction du bulge (contenant le poil, et qui est à l’origine de sa repousse).  Il s’agit de la photo-thermolyse sélective.
                 
Plusieurs séances sont nécessaires pour réduire fortement cette pilosité. On estime qu’il faille 5 à 8 séances sur chaque zone à épiler en fonction de la réserve pilaire pour réduire de 80% à 95% la pilosités, suivies potentiellement d’un traitement d’entretien.
 
L’organisation des séances est basée sur le cycle pilaire. A un instant « T » sur une même zone du corps cohabitent des poils dans les 3 phases différentes :
-           Phase anagène (15 à 20% des poils à chaque séance) = dure 1 à 3 mois, phase de croissance pendant laquelle la racine est chargée en mélanine donc le traitement laser efficace.
-           Phase catagène = courte et transitoire, elle correspond à l’involution et à l’expulsion du poil.
-           Phase télogène = phase de repos. Elle suit la phase catagène, dure environs 6 mois selon la zone concernée, et abouti à un nouveau cycle. Le laser est inefficace sur les poils en phase télogène. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas espacer les séances de plus de 3 mois.
 
Seuls les poils en phase de croissance au moment de la séance seront traités. Ceci explique qu’il faille plusieurs séances décalées dans le temps pour prétendre à traiter tous les follicules pileux d’une zone. Le protocole s’établit sur une période de 9 à 18 mois à raison d’une séance toutes les 6 à 8 semaines.
 
Les poils blancs, blonds très clairs et roux ne répondent pas au traitement laser.
 
Le traitement laser de la pilosité est possible pour les hommes comme pour les femmes, pour toutes les localisations, dans un but esthétique ou thérapeutique (folliculites, pili incarniti, maladie de Verneuil, kyste pilonidal…).
 
Il est possible chez les mineurs en cas de gène esthétique à fort retentissement psychologique, avec l’accord des 2 parents, elle ne sera en général que transitoire ; le but étant de rétablir une vie sociale normale.
 
Pour obtenir un résultat optimal en un minimum de séances, il est conseillé de débuter le traitement après 25 ans chez les femmes, et après 35 ans chez les hommes.
 
Il conviendra d’aborder avec prudence le traitement du duvet, l’effet thermique du traitement risquant de stimuler sa transformation en poil terminal.
Zones à risque :
-           Chez la femme : visage, cou, décolleté, épaules, haut des bras, hanches
-           Chez l’homme : épaules, haut du dos, haut des bras, pommettes.  Le risque est majeur avant 30 ans.
 
Il est important de considérer que l’épilation est une méthode généralement très efficace, mais présente une variabilité imprévisible d’une personne à l’autre.